Blog no. 14 | Dites «Merci» à Lionel

Je suis présentement assise à l’arrière de notre nouvelle van, la «MDLC-Mobile». Il y a eu la Pape-Mobile et maintenant il y a la MDLC-Mobile! Nous venons de quitter Amos en route pour le retour à la maison. Nous avons plusieurs heures de route devant nous. Daniel Lequin est en avant avec Lionel. Il est le copilote. Ça repose un peu ses jambes et sincèrement, ils ont l’air très bien les gars en avant; en plein contrôle de la situation. La madame est en arrière et elle ne dit pas un mot, trop occupée sur son ordi.

MDLC Mobile
Pape-mobile

Daniel et moi venons de courir le marathon d’Amos. Comme à chaque marathon, je connecte des «dots». C’est comme s’il me fallait un marathon pour faire le point et m’élancer vers plus loin. Aujourd’hui je me suis dit qu’il fallait que je vous parle de grâce à qui, à quelle personne, Maison de la Course existe. Vous pensez tous que c’est moi. Vous êtes dans le champ les amis. C’est le grand homme derrière la petite dame qui est le magicien. Celui qui permet à la dame de voler, de rêver et de s’élancer vers ses rêves. Celui qui croit en elle, qui l’admire, la respecte et l’aime profondément.

J’ai cette immense chance. L’été dernier lors d’un long entraînement du dimanche, vous savez ces longues sorties lentes où on roule doux à un rythme qui incite à la jasette, un ami avait débuté une phrase de notre discussion comme cela: «T’sé Lionel il t’a permis d’avoir ta Maison…»

Ça m’avait fait un si gros «Bang» dans le coeur que j’avais presque dû arrêter pour reprendre mon souffle. Pour laisser mon coeur reprendre son rythme normal, pour laisser le serrement d’émotion se dissiper. Je le sais que Lionel a tout fait pour moi, mais parfois, on sait, mais on n’écoute pas assez. Je veux dire, on sait, mais on fait les cons.

Sans cet homme, ce grand homme calme et dans l’ombre, rien de tout cela ne serait. Pas de Maisons, plusieurs d’entre vous ne seraient pas des marathoniens, des coureurs, les belles amitiés que vous avez développées à la MDLC n’existeraient pas. Il n’y aurait pas eu d’histoires d’amour qui ont débutées là dans ces Maisons. Même une petite demoiselle de deux ans, Camille qui ne serait pas là si Lionel ne m’avait pas  dit «OK» au tout début de l’année 2011.

On se ramène souvent à notre enfance et ce n’est pas vain. Nous sommes la somme de nos expériences et de notre capacité à les utiliser pour se propulser plus loin. J’ai eu comme père un homme qui croyait en personne, il était meilleur que tout le monde. Je ne me souviens pas d’un jour où il ait dit du positif de quelqu’un. Tristement, personne n’avait de valeur pour lui.

Mais de ces années, seule avec lui, de 11 ans à 17 ans, j’ai appris cette leçon: il y a des gens toxiques. Des gens qui ne nous croient capables de rien de bien. Ils ne veulent pas participer à nos succès. Parce qu’ils n’y croient pas? Je ne saurais dire pourquoi, mais je sais assurément que le mieux est de garder ces gens loin de soi. Cet apprentissage a été d’une grande utilité tout au long de ma vie mais particulièrement un soir de mai 1989 où ça m’a permis de voir, d’apprécier la personne qui était là juste à côté de moi. J’avais 24 ans, cette personne c’était Lionel.

Vous savez, Lionel, le monsieur de la Maison de la Course. Dès la première phrase qu’il m’a dite, assise sur le divan, devant le feu dans un chalet que le groupe de motocycliste avait loué, j’ai su. Cette soirée de mai 1989 dans le Vermont, je savais qu’avec lui tout serait possible.

Le respect, la générosité c’est son ADN profond. Il l’a pris de sa mère. Je le sais, je l’ai connu cette belle dame. Elle n’était que sourire et bienveillance. Vous vous souvenez, gang, de ce mot? Bienveillance. Ça fait chaud au coeur ça. Un mot comme ça, faudrait le mettre en gras et en majuscule dans notre vie. Il l’a pris ce mot et l’a fait sien. Ça a fait de lui l’homme qu’il est. Depuis 1989, il est là avec moi cet homme. J’ai tout fait, il m’a toujours appuyé. Un appui total, sans rançons, sans négociations, sans petites guéguerres, sans accumulation d’ «Air lousse». Juste là. Tout simplement. Prêt et près. Je tends la main, il est là. Je lève les yeux, il est là. Toujours.

C’est lui qui a dit «oui, tu peux y aller pour ta Maison de la Course». Il m’a permis de prendre toutes nos économies communes, TOUTES, celles d’une vie, pour ce projet. Depuis déjà 23 ans, il me suivait et m’appuyait dans mes folies. J’ai fait beaucoup, j’ai réussi beaucoup et toujours avec sa force qui décuplait la mienne. Mais là, cette fois-ci c’était un immense enjeu. Il me suivait quand même. Encore une fois.

Son grand fils, FX a demandé une rencontre avec moi au printemps de 2011. Il voulait voir si j’étais vraiment sûre de mon coup. Il était inquiet pour nous. C’est le plus beau moment que j’ai eu avec lui, je pense. Il faisait un «due diligence» par amour pour son père et pour moi. Il avait peur, mais à la fois, il m’a dit qu’il avait confiance dans mon jugement. Nous avons eu une très belle discussion que je n’oublierai jamais.

Lionel et moi avons tout mis dans la balance. Nous avons même dû vendre notre maison personnelle et nous retrouver à loyer, car il ne restait pas un sous après l’ouverture de la MDLC. Lionel ne bronchait pas. Il n’a jamais bronché.

Nous sommes une équipe formidable. Il est mon chêne. Je suis sa folie. Et à deux, nous avons construit quelque chose de formidable.

Si vous voulez construire quelque chose de formidable, trouvez votre Lionel à vous et tout, absolument tout, vous sera possible.

Et puis, pour ceux que vous aimez, soyez ce chêne, cette force, cette confiance. L’amour c’est dans les gestes. Des gestes tout petits, mais bien grands. C’est, ce matin, être là au km 32 d’un marathon que je trouve difficile et me tendre un expresso bien serré qu’il vient d’aller ramasser au service à l’auto chez McDo. Être là et nous suivre Daniel et moi pendant que nous accumulons les km. Et nous admirer, nous sourire. Ça nous a aidés. Ça nous a propulsés.

Allez, je vous aime!

63 Comments

  1. Rejean Courtemanche 07/09/2017 at 15:57 - Reply

    Du talent pour écrire, du talent pour courir, du talent pour l’amour et du talent les affaires, une femme comblée, quoi demander de plus.

  2. Luc Dancause 12/08/2017 at 21:47 - Reply

    Ton meilleur billet à date car il provient directement du coeur. Quand on es prêt à tout donner, rien n’est impossible. Un grand homme ton Lionel.

  3. Yann 27/07/2017 at 10:16 - Reply

    Wow !!! Très bel hommage ! Quel beau témoignage d’amour et de gratitude envers la personne qui t’appuie et te soutient dans tous tes projets, quelle belle équipe vous faites. 🙂

  4. Johanne Hamel 27/07/2017 at 06:23 - Reply

    ha la la , même en amour tu es inspirante! Merci pour ce texte, il me fait réfléchir sur ce que je peux faire dans mon couple, dans mes rêves. Tu as osé un jour, tu t’es appuyé pour réussir, et tu t’es bien entouré. Mais jamais, tu as faibli. Toujours devant. Merci d’être Josée!

  5. Louise 26/07/2017 at 23:53 - Reply

    Bravo, Josée. C’est beau de te lire? C’est une très belle histoire, et en plus, c’est une vraie, avec des gens qu’on peut côtoyer dans votre boutique super accueillante et ce, même si nous sommes des novices, ce que je suis!!!
    Profite de ton bonheur, des Lionel, il n’y en a pas à tous les coins de rue!!! Louise

  6. Marie-Claude Chabot 26/07/2017 at 18:30 - Reply

    Très bien ecrit, super bel hommage au grand Lionel. Alors Merci Lionel de m’avoir fait rencontrer les meilleures amies du monde, Merci d’avoir fait de moi une marathonienne. Merci à vous deux, car depuis Mdlc, ma vie à totalement changée et je suis épanouie plus que jamais. Xxx

    • Josée Prévost 29/07/2017 at 06:45 - Reply

      Merci Marie-Claude! 🙂 Tu es très bien entourée toi aussi!Nous sommes des femmes privilégiées! 🙂 Bonne course!

  7. Francois Pineau 26/07/2017 at 18:10 - Reply

    Beau témoignage je connais peu Lionel mais on voit bien qu’il est cette force tranquille qui vous aide à passer à travers les obstacles. Te connaissant un peu plus Josée je sait qu’il mérite grandement cette hommage. Vous êtes une magnifique symbiose. Félicitations Lionel et Josée vous êtes des gens d’exception.

  8. Micheline 26/07/2017 at 10:56 - Reply

    Wow! Josée tu vas toujours m’impressionner et je suis toujours pressée de te lire. Quelle belle histoire! Derrière chaque réussite, il y a toujours une personne cachée dans l’ombre qui croit en nous. Ce qui est important c’est de l’apprècier et d’avoir de la reconnaissance pour elle. C’est ce que tu viens de faire avec ton beau Lionel. Merci à vous deux et longue continuité!

  9. Maryse Allard 26/07/2017 at 08:20 - Reply

    Une vrai histoire d’amour! ❤️Merci de ce beau partage.

    • Josée Prévost 29/07/2017 at 06:47 - Reply

      Merci à toi! Ça me fait plaisir les amis qui prennent du temps dans leur vie de fou pour me lire et pour m’écrire un commentaire. 🙂 Bonne course!

  10. Maryse Allard 26/07/2017 at 08:19 - Reply

    Belle histoire d’amour . Merci.

  11. Dany Richer 26/07/2017 at 07:07 - Reply

    Wow! Quelle histoire! En ai des frissons! Félicitations à vous deux d’avoir été au bout de vos idées et d’avoir créé la MDLC telle qu’elle est aujourd’hui. Tout projet fait avec amour et ayant une mission de cœur ❤️ sera un succès. Merci Josée et Lionel!

  12. Sylvie 25/07/2017 at 21:20 - Reply

    Bravo de rendre hommage à celui qui t’aime….

  13. Marie C Thé 25/07/2017 at 21:11 - Reply

    Quel bel hommage à Lionel, il t’aime d’un amour véritable et vice et versa … c’est ce que je retiens et un peu comme tous les projets communs, il faut y croire et oser, félicitation à vous deux et quelle belle plume Josée 🙂

    • Josée Prévost 29/07/2017 at 06:49 - Reply

      Merci Marie C! 🙂 Tu le sais toi aussi, être appuyée par l’être aimé ça nous propulse vers les étoiles! 🙂

  14. Geneviève Pesant 25/07/2017 at 20:53 - Reply

    Je vous ai connus dans le monde de la moto, quoique j’ai côtoyé Lionel plus souvent . Malgré cela, je viens de découvrir un autre côté de Lionel. En même temps je ne suis pas surprise et je le reconnais: généreux de nature, calme, solide. Bonne continuité à vous deux, en amour et en affaires! 🙂

  15. Marie-Andrée 25/07/2017 at 19:28 - Reply

    Au début, lorsqu’on a repris contact grâce à Facebook, je me demandais mais il est où son Lionel. Ensuite, j’ai compris qu’il était toujours là. Ça m’a fait chaud au cœur de vous voir encore ensemble. Je me suis dit lui, il y est pour quelque chose dans MDLC. Je vous trouve remarquable . Bravo Josée de prendre le temps de parler de l’importance et de l’amour de ton homme. Ce chêne si bon, solidaire et solide.

  16. Alice Cole 25/07/2017 at 18:58 - Reply

    Bravo Josée, ton récit est de toute beauté. J’ai adoré, des super réussites. Encore une fois Bravo à vous deux. 🙂 Salutations à Lionel, Alice au pays de la course

    • Josée Prévost 29/07/2017 at 06:51 - Reply

      Merci Alice, Lionel te fait la bise! On s’ennuie de toi un peu ici. Bonne course à toi! 🙂

  17. Caroline 25/07/2017 at 18:30 - Reply

    Super beau témoignage.
    Je veux trouver mon Lionel moi aussi!! ♥️❤️

  18. Nancy 25/07/2017 at 18:04 - Reply

    En lisant ce texte, qui m’a beaucoup ému, je me suis dit qu’elle beau témoignage de GRATITUDE ET D’AMOUR…
    ….merci José de ce beau touchant partage ?

    • Josée Prévost 29/07/2017 at 06:53 - Reply

      Merci Nancy! C’est un plaisir pour moi de partager notre histoire et un grand plaisir de lire les beaux commentaires. Merci à toi! 🙂

  19. Caron 25/07/2017 at 16:53 - Reply

    Effectivement il y a un n chêne derrière toi Josée et il est solide en masse Bravooooo pour cette belle reconnaissance pour Lio comme nous savons si bien l’appelé … Merciiii Lio d’être toujours là pour Josée mais pour nous aussi sans jamais hésiter Merciiii Lio ?

    • Josée Prévost 29/07/2017 at 06:54 - Reply

      Merci Maryse! Oui, c’est bien vrai qu’il est toujours là! Je lui fait le message! 🙂

  20. Nathalie Morrier 25/07/2017 at 16:49 - Reply

    Ouf, quel texte touchant! C’est beau l’amour, c’est grand. Merci de ce partage.

  21. Sylvie Brunet 25/07/2017 at 16:44 - Reply

    C’est beau de lire qu’encore il y a des couples qui peuvent être passionnés par les projets de l’un et de l’autre… c’est ça le bonheur je crois Josée 🙂 Soyez encore heureux pour plusieurs années et profitez-en bien! La vie est belle !

    • Sylvie Brunet 25/07/2017 at 16:45 - Reply

      et merci du partage Josée, quelle générosité.

      • Josée Prévost 29/07/2017 at 06:55 - Reply

        Merci Sylvie! On est toujours plus fort à deux! Toi et ton époux, je le vois à la MDLC que vous vous appuyez mutuellement et c’est beau! 🙂 Bonne course!

  22. Caroline Alarie 25/07/2017 at 16:24 - Reply

    Wow!! J adore lire tes blogues.. En te lisant on comprends bien pourquoi la maison de la course est un succes!! J adore y aller.. Toujours bien servie. Un commerce de qualité… A la hauteur de la personne que tu es.. Même si je te connais pas personnelement…?. Longue vie a se super projet!!!!

    • Josée Prévost 01/08/2017 at 09:45 - Reply

      Merci pour ce beau message Caroline! Wow! Bonne course à toi et bon été! 🙂

  23. Pierre Clermont 25/07/2017 at 16:09 - Reply

    Hé mon Dieu ! Ton adolescence ressemble à que j’ai vécu. Ne plus croire en ses moyens car il n’y a que du négatif autour de toi, surtout quand cela provient de ceux en qui tu pensais avoir confiance. Mais voilà, il y avait la course à pied, des profs au secondaire qui me poussait à faire de mon mieux et qui m’encourageait, à repousser les limites. Plus tard, avec un ami à l’université, je lui ai proposé d’ouvrir un magasin consacré à la course à pied, après pleins de démarches où nous étions sur le point d’aboutir à quelque chose de concret, il m’a laissé tomber. Mais à travers tout cela, la course à pied, elle, m’a aidé à rester positif et à voir le bon côté des choses et surtout, des gens. Bravo à toi d’avoir garder ton rêve éveillé et d’être allée au bout de ce magnifique projet, la MDLC. Salut !

    • Josée Prévost 01/08/2017 at 09:44 - Reply

      C’est tellement vrai que la course aide à mieux voir dans le brouillard qui parfois s’installe dans nos têtes. Bravo à toi et merci pour ce beau message!

  24. Lise Lenden 25/07/2017 at 15:57 - Reply

    Comme c’est touchant ! J’aimerais être la “Lionel” de mon chum, de mes sœurs, de mes amis, etc.

    • Josée Prévost 01/08/2017 at 09:50 - Reply

      Merci Lise pour ce beau message! C’est vrai que être le «Lionel» des gens autour de nous c’est pas mal le fun aussi!

  25. Michelle 25/07/2017 at 15:51 - Reply

    Merci Josée de nous partager cette belle tranche de votre vie. C’est très touchant. On souhaite à tout le monde de trouver “son Lionel”. Belle phrase que je vais garder comme citation, si tu permets.

    • Josée Prévost 01/08/2017 at 09:51 - Reply

      Merci Michelle pour ce beau message! Peut-être que «Trouver son Lionel» sera un jour dans le dictionnaire! Hi hi hi! À bientôt et bonne course à toi! 🙂

  26. Mychel Lapointe 25/07/2017 at 15:45 - Reply

    Une merveilleuse histoire d’amour et de solidarité entre deux personnes qui, jour après jour, font le pari de s’appuyer mutuellement.
    Bravo!
    On comprend pourquoi, à chaque course, il n’y a qu’un seul dossard, mais deux personnes qui traversent le fil d’arrivée.
    Longue vie à vous deux!

    • Josée Prévost 01/08/2017 at 09:53 - Reply

      Allo Mychel! Ta phrase m’a mis les larmes aux yeux! C’est vrai qu’à chaque fois que je franchis une ligne d’arrivée, c’est avec lui et que chaque médaille lui appartient aussi. Merci pour ce beau message.

  27. Michèle 25/07/2017 at 15:13 - Reply

    Wow! Quel hommage ! Longue vie à vous deux.

  28. Armand Demers 25/07/2017 at 15:12 - Reply

    Ouf, Quel ouverture Josée!
    Merci de nous partager cet amour et cette histoire formidable. Ton Lionel est un grand homme mais il sait très bien qu’il est en amour avec une très grande dame.
    Je traîne aussi un héritage de chialâge et de négativisme mais aujourd’hui en te lisant je suis bien sûr que je vais faire un autre pas en avant en essayant d’être plus positif.

    Merci pour ce si beau texte et surtout pour ta grande ouverture. Tu m’as fait beaucoup de bien aujourd’hui.
    Je recommencerai peut-être a m’entrainer, j’en vaut la peine!

    • Josée Prévost 01/08/2017 at 09:54 - Reply

      Go go go Armand! Tu en vaut la peine c’est mille fois certain! Bouger c’est être vivant! Bonne course!

  29. Sabine 25/07/2017 at 15:12 - Reply

    Merci! Vive les chênes, vive la folie et vive la MDLC… Je suis marathonienne, je suis MDLC! ???‍♀️?

    • Josée Prévost 01/08/2017 at 09:56 - Reply

      Bravo Sabine! Tu es une super marathonienne avec le pas léger et décidé!:-)

  30. Patrick 25/07/2017 at 15:11 - Reply

    SUPERBE texte! Bravo, bravo et bravo!

    • Josée Prévost 01/08/2017 at 09:57 - Reply

      Merci Patrick! Tu vois, grâce à Lionel j’ai même le privilège de connaître des gens comme toi! 🙂 Bonne course!

  31. Sylvie Laliberté 25/07/2017 at 14:55 - Reply

    Mon Dieu que c’est beau de te lire Josée! Tu as une plume extraordinaire qui nous font ressentir au max tes émotions!! Vous êtes tous les 2 extraordinaires toi et Lionel. Allez, bonne continuité! On vous aime aussi!! 🙂 xx

    • Josée Prévost 01/08/2017 at 09:58 - Reply

      Merci Sylvie pour ce beau message! Bonne continuité à toi et bonne course!

Leave A Comment

Bienvenue à la Maison de la Course !

Nous sommes trois boutiques spécialisées dans la course à pied. Chez nous, vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour pratiquer votre sport préféré. Présentes sur la Rive-Sud à Mont-Saint-Hilaire, sur la Rive-Nord à Sainte-Thérèse et à Montréal, nos boutiques se veulent un lieu de rencontre et de partage pour tous les passionnés de course à pied.

Restez en contact grâce à notre infolettre !