Blogue no. 12 | Marathonienne et Entrepreneure

Marathonienne et entrepreneure; les 13 similarités

Voilà! Je viens de terminer mon 39e marathon. Rome à la pluie. Une pluie forte et continue pendant la moitié du marathon, avec du tonnerre et même un éclair. C’était dur et moche. Pour ajouter à la difficulté, le parcours était parsemé de 77 virages et de 9 km de pavé de pierre. Difficile, du premier au dernier kilomètre, cela m’a permis de continuer ma réflexion amorcée l’automne dernier à l’effet qu’être marathonien et être en affaire, c’est tout à fait pareil. Voici le fruit de ma réflexion:

Treize points qui prouvent qu’être entrepreneur et marathonien c’est une expérience très similaire et que plus tu comprends comment réussir un marathon, plus tu comprends comment réussir ton nouveau projet de vie!

1) GO:

Quand tu dis «Go» tu n’as aucune foutue idée à quel point ça va être dur. On t’a pourtant dit que c’était pour être dur. Mais là, «dur» n’est pas le mot qui décrit avec justesse l’expérience.

2) TOUT:

Dès le début, tu voudras tout faire en même temps. Tu y penses depuis si longtemps.

Tu es déjà en train de penser au champagne que tu vas boire après. Du journal qui va parler de ton projet, de ta nouvelle business. Toutes les idées que tu as, tu veux les faire la première semaine! Et les kilomètres, les avaler là, immédiatement, tous en même temps!

Calme-toi. Un pas à la fois! Faire tout en même temps, c’est un échec assuré. Voir trop loin, ça ne va que te décourager de tout ce qu’il reste à faire.

3) PLAN:

Ton beau-frère, ton ancienne collègue de travail, ton mononcle que tu n’as pas vu depuis dix ans vont tous avoir des conseils pour toi. Des idées de génie qu’ils feraient eux s’ils étaient à ta place! Écoute poliment, mais continue ton plan à toi, parce que c’est toi qui sais où tu veux aller et quelles sont les ressources disponibles pour y arriver. Dans ton marathon, tu dois aller à ta vitesse à toi, selon ce que dit ton corps, sa condition, la température, si tu es bien entraîné ou moins bien. Tu dois avoir les yeux sur le tableau de bord et t’ajuster à chaque moment si tu veux réussir. C’est exactement la même chose en affaire. Il faut parfois prendre le temps, parfois même prendre une pause et parfois il faut pousser un peu plus fort.

4) JOB:

Comme pendant le marathon, tu ne pourras pas relâcher l’effort. C’est toi qui fais la job. Il n’y a personne pour la faire à ta place et te sauver. «Faque», fais la bonne affaire et arrange-toi pour être prêt et solide comme un arbre géant parce que du vent et des tempêtes il y en aura assurément. Ne crois pas aux miracles. Fais la job, fais-la bien. Attache ta tuque parce que ça va brasser. Tu payeras très cher si tu ne fais pas bien la job. Chaque geste, chaque décision auront des répercussions. Soit prudent, mais pas trop. C’est un fin équilibre entre tout donner et se planter ou y aller graduellement et réussir.

5) DEUILS:

Tu as ce rêve à accomplir. Ton marathon, ton changement de vie, ta nouvelle entreprise, etc. Ne lésine pas, il te faudra casser des oeufs pour y arriver. Détruire pour construire ensuite. La destruction c’est la phase difficile, ça demande de faire des deuils. La veille des longs entraînements, tu ne pourras pas fêter tard. Le week-end de ski sera amputé par ton entraînement. Pour ton retour aux études, ou pour lancer ta nouvelle business, tu devras remettre le beau voyage en Europe que tu voulais faire, la nouvelle voiture qui te tentait, peut-être même déménager ta famille dans une plus petite maison, etc. Tu auras à revoir tes priorités, revoir ton mode de vie, te questionner, analyser et aussi revoir qui autour de toi a vraiment ta réussite à coeur. Qui t’aime assez pour t’accompagner dans ce nouveau projet.

6) CONFIANCE:

Il y aura du monde pour te dire que ça n’a pas d’allure ton projet. Comme ton premier marathon, ils te diront des mots pour que tu doutes. Ferme tes oreilles et continue là où tu veux aller. Aie confiance en toi, il n’y a aucune autre façon de réussir. Soit sûr de ta force et de tes capacités. Ceux qui doutent, ceux qui te questionnent, peut-être sont-ils un peu jaloux et envieux que tu aies le «guts» de te lancer?

7) MERCI:

Tu auras des gens, moins nombreux que ce que tu croyais, qui auront à coeur que tu réussisses. Eux ils te mettront du soleil et de la joie dans tes journées. Ils sont admirables ces gens qui carburent à ton succès, qui le souhaite profondément avec générosité et admiration. Ils te feront un bien fou. Garde-les près de toi. Et dis-leur souvent «merci».

8) TITANESQUE:

Être en affaires c’est un marathon qui n’a pas 42,2 km. Ça n’a pas de fin. Faut s’y faire. En fait, il faut célébrer chaque km réussi. À t’aimer assez pour trouver que tu fais une bonne job, une sacrée bonne job! Parce que les gens ne te le diront pas nécessairement, pris comme ils le sont dans leurs propres vies. Ils ne peuvent voir ni réaliser l’effort titanesque que tu feras pour faire naître et vivre ton rêve.

9) BAUME:

À plusieurs reprises, tu vas réellement te demander pourquoi tu t’es embarqué dans ça. Le meilleur que j’ai trouvé pour que ça aille un peu mieux c’est de parler à un autre marathonien, à un autre entrepreneur. Entre nous, on se comprend. Les ampoules, les défis, les peurs, les crampes, les nuits blanches, la solitude dans l’effort, tout ça on peut en parler entre nous. On se comprend. Et ça fait un baume, un baume qui guérit. La douceur d’un baume.

10) PRIORITÉ:

Soit prêt à travailler fort. Tu dois réussir. Il n’y a pas de choix, pas d’alternative. Tu travailleras quand tous les autres seront autour du BBQ à relaxer avec des amis. Tu seras là à courir sous la pluie, par des températures de 20°C, de 30°C, etc. Tu feras ce qu’il faut dans toutes les conditions parce que tu as fait ce choix; faire prendre vie à ton rêve. C’est ta priorité.

11) COCHON:

Sois fort. Soit prêt. Serre les dents, ça va être rock and roll. T’as signé pour ça. Go et fonce! Un peu de chance, du talent, des connaissances, un bon timing, de la curiosité et une vraie tête de cochon, c’est ça qu’il te faut pour y arriver!

12) ERREUR:

Des erreurs tu en feras, c’est inévitable. Elles peuvent t’écraser ou te permettre d’avancer plus loin. Sort tout le jus, tout l’apprentissage, que tu pourras de chaque erreur. Tu auras bien besoin de ne pas la refaire une autre fois. C’est infini les erreurs que tu peux faire, ça va te coûter la peau des fesses si tu n’es pas prudent et réfléchi. Si tu es chanceux, après coup, tu pourras l’analyser avec quelqu’un en qui tu as confiance, une absolue confiance. Et là, tu te sentiras privilégié, parce qu’à quatre yeux on y voit encore plus clair.

Une mise en garde importante: La plus grande erreur que tu peux faire c’est de croire que tu ne fais pas d’erreurs. Il faut être humble à la course si on veut aller loin.

13) IMPARFAIT:

Pour réussir, tu puiseras des forces chez les gens. Tu n’arriveras pas à bâtir ce rêve seul, c’est impossible. Prends grand soin de choisir les gens pour y aller avec toi, pour le bâtir avec toi, pour t’accompagner. Assure-toi qu’ils soient de bonnes personnes, généreuses et intelligentes. L’intelligence des gens bien c’est la seule qui soit valide. Laisse les autres aller ailleurs, laisse les autres sur le trottoir. Pars pour cette aventure avec ceux qui sont de vrais complices, qui sont complices de la réalisation de ton rêve, complice de toi, de tes failles, mais aussi de tes forces. Parce que tu n’es pas parfait, personne ne l’est, soit certain que tes collaborateurs comprennent cela et veulent te suivre, toi, imparfait comme tu es.

Choisis bien ces gens-là.

C’est mon conseil le plus important.

Comme un coureur, tu deviendras un entrepreneur, ou ce que tu veux devenir un peu plus chaque jour. Sois patient. Rien ne sert de courir, il faut partir à point! 😉

Le premier pas sera le plus important.

18 Comments

  1. Ginette 22/04/2017 at 08:02 - Reply

    Wow-e!….Très belle lecture…à lire et à re-lire!….Toujours aussi inspirante Josée…c’est pourquoi je suis aussi accroc à la course depuis maintenant 5 ans…..Vive Josée!..Vive la course!

  2. Diane Bureau 18/04/2017 at 13:32 - Reply

    Je suis une coureuse depuis 5 ans. Je suis aussi une adulte qui a décidé de retourner aux études. Je suis en fin de session et j’essaie de rester concentrée pour terminer mes travaux. Ton message de motivation me donne l’énergie qu’il me fallait cet après-midi pour persévérer dans ce projet dans lequel je mets beaucoup d’énergie. Plus que 6 jours et ce sera une pause bien méritée où je pourrais me remettre à la course le cœur et l’esprit léger. Merci ! Ton message m’inspire.

  3. Nancy 18/04/2017 at 10:28 - Reply

    J’aime beaucoup, c’est tellement vrai!

  4. Manon Prudhomme 17/04/2017 at 16:17 - Reply

    Encore une fois très inspirant ton texte, tu es une battante Josée. Merci de partager ton expérience avec nous tous

  5. Michel Laviolette 16/04/2017 at 21:05 - Reply

    J’ai beaucoup aimé ton texte Josée. Je commence bientôt un nouvel emploi aux Cercles d’entraide de la Rive-Sud où j’aiderai des femmes à se partir en affaires. Ce texte sera mis à profit pour initier de belles discussions si tu me le permets.

    • Josée Prévost 20/04/2017 at 11:39 - Reply

      Bonjour Michel! Ça me ferait honneur que tu utilises mon texte surtout s’il peut aider les gens à mieux réussir leurs projets! En fait, je me faisais la réflexion que je pourrais bien en faire une petite conférence sur le sujet si un jour ça pourrait aider. À bientôt! Et bravo pour ton nouveau poste!

  6. Veronique 15/04/2017 at 18:20 - Reply

    Vraiment inspirant… de realité! Excellent article!

  7. Anne-Marie 15/04/2017 at 09:04 - Reply

    Voilà une belle lecture ce matin! Je constate que tous ces sacrifices, tous ces efforts, toute cette persévérance et cette immense passion a donné 3 magnifiques fruits dont des centaines de personnes voire des milliers de passionnés de la course apprécient aujourd’hui! Je prends note de plusieurs de tes conseils car ils s’appliquent aussi à bien des projets de vie ou projets au travail peu importe l’ampleur de ceux-ci. Bravo pour votre accomplissement, toi et les tiens, une équipe extraordinaire! Et merci du partage de tes réflexions!

  8. JOhanne Hamel 15/04/2017 at 08:07 - Reply

    wow… merci! je suis une coureuse en pause. Qui se demandais justement, pourquoi elle court…J’ai couru un marathon, avec un problème de bandelette, mais j’ai réussi. Ce que tu décris, c’est ce que j’ai vécu et que je continue de vivre. Je suis aussi une entrepreneure, qui se cherche un peu….et effectivement, un influence l’autre…
    Maintenant avec ton texte, je vais continuer à avancer, sans le doute… je vais déconstruire pour mieux rebâtir… mieux choisir et aller chercher ce que je veux… tu as enlever le doute, tu as renforci ce que je pense mais qui était inconscient… tu me donnes le goût de recourir et d’avancer. De laisser sortir mes rêves, sans les cacher, sans les minimiser… d’affronter les défis de la vie, d’organiser mes outils et de les partager avec ceux qui comptent.. Merci Josée, tu m’inspires….

  9. Josianne 15/04/2017 at 07:23 - Reply

    wow, comme tous les défis de la vie, merci pour l’inspiration!!!! Une belle journée commence!

  10. Christian 14/04/2017 at 22:37 - Reply

    Comme ces similarités rappèlent aussi ce que c’est que la vie. Tu es une battante et une battante et bien ça fonce quand c’est le temps, ça s’abstient dans le doute, ça y va mollo lorsqu’il le faut, mais surtout, ça fait preuve d’une passion inouie qui dit à tout le monde j’ai réussi!! 🙂

  11. Paulo Arruda 14/04/2017 at 21:56 - Reply

    Belle analogie! J’admire votre détermination. Pour avoir fait quelques marathons, je vous comprend très bien! Il ne me reste que la partie entrepreneur… qui sait, un jour!

  12. Micheline Boucher 14/04/2017 at 21:22 - Reply

    Rien de plus vrai ma chère Josée!

  13. Francine Louis-Seize 14/04/2017 at 20:19 - Reply

    WOW et re Wow Josee tu as le don de m’émouvoir a chaque lecture ,Si j’avais 15 ans de moins je crois bien que tu aurais su me convaincre de partir mon entreprise que j’aurais aimé pouvoir trouver mais que je n’ai pas fais car mon emploi me motivait même si c’était difficile mais surtout je l’avoue a cause de la sécurité que j’apportais a ma famille
    Tu es une source d’énergie que ce soit pour les coureurs ou les futurs entrepreneurs , Chose certaine tu as toute mon admiration pour avoir été au bout de tes rêves malgré les nombreuses embuches qui sont arrivées mais je pense que tu as oublié de mentionner le support de ton conjoint qui selon moi est prémordial pour bien avancer dans ses projets quels qu’ils soient. Je te souhaite encore une fois de récolter le fruit de tes efforts.

  14. Marie Claude xx 14/04/2017 at 18:41 - Reply

    Merci Josee! C’est vraiment vrai ce que tu dis. J’en suis à ma 1ere année avec En avant les Filles! Et je compare ça à un marathon qui effectivement ne fini jamais. 90 pourcents ça se passe dans la tête. Si je ne vais pas bien mentalement, rien ne va. C’est ce que j’essaie d’inculquer à mes jeunes filles, de travailler le mental. Je crois fort en mon rêve et c’est bien grâce aux marathons que j’ai fait que je sais que je suis capable d’être maintenant entrepreneur.

  15. Mélissa 14/04/2017 at 17:28 - Reply

    Merci Josée pour ce texte! Pour moi, le même parallèle se fait avec la maternité! (chacune ses expériences; ) ) Toujours aussi inspirante!

  16. Céline 14/04/2017 at 17:03 - Reply

    Wow! Quel beau texte!!! J’adore le comparatif avec l’entrepreneuriat! Je vais imprimer ce texte pour le relire et relire 🙂 Merciiiii!!!!!

  17. mireille chassé 14/04/2017 at 16:50 - Reply

    Félicitation chère dame .
    Tes 13 recommandations quels plaisir à lire ..
    Cela qui fait de vous un être humain à part , avec ces ambitions ces réussites .
    Merci de tous ces mots si vrais .
    Moi je suis une marcheuse rapide j `aurai aimé courir , mais ma sclérodermie linéaire aux jambes etc…
    Me le permet pas .
    Je m `entraine je fais le 10 kilomètres et plus , et participe au marathon de Montréal à chaque année , ce sera mon 4 ième.
    Je te rencontre souvent .
    Tu es un modèle d `athlète et entrepreneur .Lâche pas
    Félicitation hourra ! Joyeuses Pâques Gâterie = chocolat savoureux de la Cabosse

Leave A Comment

Bienvenue à la Maison de la Course !

Nous sommes trois boutiques spécialisées dans la course à pied. Chez nous, vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour pratiquer votre sport préféré. Présentes sur la Rive-Sud à Mont-Saint-Hilaire, sur la Rive-Nord à Sainte-Thérèse et à Montréal, nos boutiques se veulent un lieu de rencontre et de partage pour tous les passionnés de course à pied.

Restez en contact grâce à notre infolettre !